EMDR et Stress post-traumatique

La thérapie EMDR est le traitement de référence pour les personnes souffrant de stress post-traumatique. Lorsqu’une personne est victime ou témoin d’un événement traumatique elle peut développer une panoplie de symptômes envahissants et extrêmement douloureux. Ceux-ci sont notamment les fameux « flashbacks » ainsi que les cauchemars de l’événement: le cerveau de la personne paraît bloqué et répète inlassablement (et parfois des dizaines d’années après) la survenue de l’incident. La personne peut également être régulièrement « déclenchée » par n’importe quel indice intérieur ou extérieur évoquant le traumatisme. Aussi, la perception d’elle-même, des autres et du monde peut être fortement altérée, tout comme l’humeur générale (tristesse, engourdissement émotionnel, sentiment d’être détaché de ses proches). La réactivité physiologique est la plupart du temps affectée: irritabilité, réactions de sursaut, insomnie, etc. Enfin, la personne pourra présenter des symptômes dissociatifs tels que la dépersonnalisation (sentiment d’être détaché de soi) et/ou la déréalisation (sentiment que le monde est irréel).

 

Nous voyons donc que les conséquences d’un traumatisme psychologique peuvent être larges et graves. Je dis souvent à mes clients qu’il est parfaitement normal et sain d’avoir des appréhensions avant de travailler sur un traumatisme psychologique. C’est pourquoi je propose toujours différentes modalités d’intervention pour leur donner confiance et les rassurer dans le travail que nous avons à accomplir pour être enfin libéré.

Je pratique la thérapie EMDR depuis plusieurs années et j’ai prodigué des centaines ou des milliers de séances à des personnes affectées par le syndrome de stress post-traumatique. Je suis toujours fasciné de voir comment la guérison opère avec une rapidité stupéfiante dans les cas les plus simples. Le souvenir n’est pas oublié mais il devient lointain ou flou. Certaines personnes disent spontanément qu’elles y voient plus clair ou qu’elles sentent que le souvenir est classé dans leur tête. Ces changements se traduisent toujours par un soulagement émotionnel intense, une perception de soi transformée (se sentir plus fort ou plus serein).

EMDR, anxiété et troubles anxieux

La thérapie EMDR est un traitement puissant de l’anxiété sous ses diverses formes comme les phobies, l’anxiété généraliséel'anxiété de performance, l’anxiété sociale, les attaques de panique et le trouble panique avec ou sans agoraphobie ainsi que des problèmes reliés comme l’insomnie par exemple.

 

Avant de procéder au traitement EMDR à proprement parler il est nécessaire de donner à la personne des informations essentielles sur l’anxiété. J’enseigne toujours à mes clients la physiologie de l’anxiété ainsi que son statut paradoxal: moins on la tolère, moins on la souhaite et… plus elle est présente! Il est également important d’aider la personne à prendre conscience des facteurs de déclenchement des symptômes et, plus encore, des facteurs de maintien. C’est pourquoi je consacre toujours un temps d’explications sur les comportements d’évitement. La personne qui souffre d’anxiété et de ses manifestations doit aussi être aidée à prendre conscience des biais importants et systématiques qui s’imposent dans son attitude générale, à savoir la tendance à surestimer les dangers et à sous-estimer sa capacité à y faire face.

 

Je travaille depuis plusieurs années avec des personnes présentant des troubles anxieux et j’ai développé une approche originale du traitement de l’anxiété qui implique le meilleur des techniques de la thérapie cognitivo-comportementale et de la thérapie EMDR. Prenons l’exemple du trouble panique : souvent la première attaque de panique constitue un véritable traumatisme psychologique. En effet, la crise survient brutalement et la personne est envahie par l’une des trois peurs suivantes: perdre le contrôle au point de devenir fou ou « bloquée » dans son cerveau ou faire une crise cardiaque ou encore s’étouffer. Le retraitement par EMDR de cette expérience est donc particulièrement approprié et va aider le client à moins redouter la survenue d’éventuelles crises futures.

 

La psychothérapie inclut ainsi une phase d’évaluation, de psychoéducation, de retraitement par EMDR des expériences contributives au trouble ou aux symptômes et généralement une phase d’exposition pour une efficacité maximale et durable.

Retrouvez de nombreuses informations sur les troubles anxieux sur mon site web dédié: www.didier-have.com

EMDR, estime de soi et dépression

Tous les événements de vie traumatiques ou douloureux et non intégrés (non "digérés psychologiquement") affectent la perception qu’une personne a d’elle-même négativement. Ceci sera le cas pour des personnes ayant grandi dans un milieu familial froid, violent, abusif ou négligent ou même après des incidents de l’âge adulte comme une séparation amoureuse, une perte d’emploi, un accident de la circulation, etc.

Généralement, plus une personne a vécu d’échecs intégratifs (c’est-à-dire des événements de vie non résolus, non "digérés") plus elle est à risque d’avoir un sentiment d’identité fragmenté. Ainsi, il n’est pas rare de rencontrer par exemple des personnes qui consultent un psychologue parce qu’elles sont par exemple parfaitement fonctionnelles au travail mais vivent échec sur échec dans leur vie amoureuse. De la même manière, les personnes consultant pour dépression sont souvent envahies par des pensées négatives sur elle-même ("je ne sers à rien", j'ai raté ma vie") qui font suite à des expériences de perte. Ou encore, de nombreuses personnes vont consulter un psychologue car elles souffrent d'un manque de confiance en elles-mêmes chronique. 

 

La thérapie EMDR propose alors d’organiser un plan de traitement complet autour des croyances négatives fondamentales qu’a la personne à propos d’elle-même (comme « je ne vaux rien », « je ne mérite pas d’être aimé(e) », « je ne suis pas une bonne personne », etc). Au fur et à mesure que la personne intègre psychologiquement les différents souvenirs qui ont généré et/ou renforcé les croyances négatives l’estime de soi et la confiance en soi se transforment favorablement vers une relation à soi-même apaisée et un sentiment de sa propre valeur comme personne nettement augmenté.